Avertir le modérateur

20/04/2014

HIER SOIR....A LA MESSE

En mon fardeau parfois, que je porte comme un immigré, comme un voyageur, comme un saltimbanque, comme un passage de Vie, je me suis réfugié avec une amie dans la Maison de Dieu. Je dis réfugié, car nous sommes toujours l'enfant perdu, devant cette grande Eglise et ce courant de forces implacables, de la prière et de la foi. Avec une feuille de chants, en mes mains accompagnées d'un petit cierge, j'écoutais le prêtre faire son homélie, dans la grâce de la beauté et des gens recueillis. Je regardais discrètement autour de moi, dans ma forme de laïcité non venue en cette Eglise pour contestations ou rejets. Il est toujours intéressant d'entendre les chemins qui nous guident vers Dieu et la Vierge Marie. Ces phrases inquiétantes et presque affolantes si Dieu n'avait que l'existence de son Théâtre et de sa Légende. Mais je n'étais pas là pour suffoquer aux mots définitifs d'acceptation pour ces formes divines qui me rendaient songeur. En cette phrase entendue : Grace à son amour, ton pas assuré et ton chemin lui plait. Que dire en mes propos pour contester toute chose. Je préfère l'Amour à la guerre.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu