Avertir le modérateur

20/04/2014

CE CAFE PORTE DE SAINT OUEN

Les cafés, parfois, sont sources de mots voltigeurs et de phrases définitives qui nous transforment en héros, en poivrots, en amoureux, en malades, en paumés, en faux riches ou en personne seule. Alors, devant un verre on refait le monde. Celui que l'on a perdu depuis si longtemps. Rester là, debout, pour ne pas se réfugier dans sa solitude de ses petites pièces ou de sa chambre perdue si haut. Si seule. La vie n'a pas toujours eu la courtoisie de venir nous aimer, nous effleurer, nous parler ou nous prendre dans ses bras. Alors, de ce verre de vin, ou de ce voisin de zinc, on imagine tout ce que l'on a pas été capable de construire dans cette vie si rapide qui nous a frôlée pour glisser entre notre corps. Entre nos doigts. En prenant un café ce matin, cette femme âgée est venue vers moi pour me parler en me tutoyant. Comme si nous étions depuis toujours amies. Alors je l'ai écoutée. Juste pour lui dire que je l'avais reconnue. Juste pour lui dire que je l'avais respectée. Ce n’était rien. Mais ce geste pour l'autre, c'est parfois beaucoup. Un sourire dans un cœur meurtri.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu