Avertir le modérateur

04/07/2012

TU AVAIS LES YEUX

En tes touches de peinture, tu perdais la vue. En tes couleurs disparues tu continuais toutefois a peindre. De ton jardin disposé aux lumières des jours amis tu poursuivais poutant la vie qui t'échappait. En ta barbe épaisse on ne croyait pas a l'artiste, mais pourtant tu étais. Tu as bercé de ton nom des livres ou des musées entiers. En tes paysages de gare, ou de fleurs tu m'as fait souvent parler, fait réfléchir ou rêver. De la couleur de ta cuisine, j'ai souvent pensé. De ton grand chapeau, tu te protégeais. De ta mort on a parlé. Tes tableaux et tes fleurs disposés sont restés. OH MONET !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu